Hydropur: Station de potabilisation d'eau douce

L’hydropur purifie l’eau et préserve la santé. Il constitue un véritable facteur de développement socioéconomique pour les communautés rurales.

L'Hydropur, c'est:

  • Un cylindre de 0,8 m de diamètre et de 2,20 m de hauteur.

  • Une conception modulaire permettant des débits de 1 à 20 m³/h.

  • L'hydropur a été conçu en acier inoxydable pour résister aux intempéries rencontrées sous les climats tropicaux comme en témoigne les stations installées depuis près de 20 ans.

  • Aucune pièce en mouvement, ce qui constitue une garantie de fiabilité.

  • Un réservoir en acier galvanisé pour alimenter l'Hydropur avec de l'eau brute et un réservoir en acier inoxydable équipé de 8 robinets, pour la réception et le stockage de l'eau traitée.

  • Les techniques de traitement utilisées sont classiques et intègrent des étapes de: coagulation, floculation, désinfection au chlore, filtration sur sable et sur charbon actif. Le filtre à sable est automatiquement nettoyé à contre courant. Tout le traitement se fait entièrement de façon gravitaire.

Description d'une station de traitement d'eau
Hydropur HS1

1. Bac supérieur
Le bac supérieur sert normalement à l'aération, la décantation de l'eau, et si nécessaire, à la coagulation/floculation, mais il joue également un rôle tampon. Il est fabriqué actuellement en acier galvanisé à chaud.

2. Bloc de régulation hydraulique
Le bloc de régulation permet d'ajuster le débit de traitement dans l'Hydropur mais aussi de d'ajuster la mise en service et l'arrêt de la pompe d'alimentation si nécessaire ou encore d'arrêter le traitement de l'eau dans l'Hydropur lorsque le(s) bac(s) inférieur(s) est (sont) rempli(s).

3. La cuve de traitement d’eau
L'Hydropur réalise le traitement principal de potabilisation par chloration, filtration sur sable et filtration sur charbon actif. Le chlorateur placé au dessus de l'Hydropur permet la régulation de la concentration en chlore et s'arrête si l'étape de désinfection ne peut pas s'effectuer par manque de consommable.

4. Le bac inférieur
Tout comme le bac supérieur, le ou les bacs inférieurs servent également de réserve et permettent l'accès simultané de plusieurs personnes aux robinets d'eau potable. Il autorise également un temps de contact supplémentaire avec le chlore résiduel ce qui constitue une sécurité supplémentaire et permet de garantir une désinfection complète de l'eau.

 

 

 

 

 


Avantages de l'Hydropur

  • Le concept modulaire Hydropur permet d'alimenter entre 250 et 10 000 personnes en eau potable.

  • L'Hydropur n'utilse aucune enérgie extérieure et est parfaitement autonome puisque le processus de traitement se fait de manière gravitaire. Il peut dès lors être utilisé dans les villages les plus éloignés.

  • La mobilité de la station constitue un atout très important dans les pays du Sud. Les stations peuvent être montées et démontées en un jour. 

  • Il ne nécessite aucune maintenance particulière pendant des années. Seules les pastilles d'hypochlorite de calcium doivent être rechargées régulièrement, et le charbon actif doit être changé après environ deux ans en fonction des conditions d'utilisation. Il est très facile à utiliser et ne nécessite aucune formation technique

  • Le coût de fonctionnement de l'appareil est inférieur à 0.2€ pour traiter 1000 litres d'eau

  • Il est auto-nettoyant. Le filtre à sable se lave automatiquement lorsque le système détecte un encrassement excessif de la masse filtrante et déclenche le processus de rinçage à contre courant (back-wash); 

  • Grâce à sa structure robuste faite en acier galvanisé à chaud et en acier inoxydable, il peut résister à de fortes intempéries typiques des climats tropicaux

  • Il est d'une sécurité absolue puisqu'il s'arrête automatiquement de produire de l'eau potable lorsque le chlorateur est vide ou lorsque qu'il n'est pas présent.


Alternatives pour l'alimentation de l'Hydropur

La station est autonome à 100 % et ne nécessite qu’un peu de main d’œuvre pour la gestion quotidienne et le rechargement du désinfectant (qui peut d’ailleurs être produit sur site également de manière autonome en utilisant de l’énergie photovoltaïque comme précisé plus haut).
S’il faut utiliser des pompes, on peut les alimenter soit par :

  • Le réseau électrique existant et une pompe électrique (c’est le cas le plus simple et le moins coûteux) ;
  • Des énergies alternatives : éolienne, solaire, hydraulique ou biomasse. L’utilisation des énergies alternatives est conseillée et fait l’objet de remises de prix séparées car chaque cas est différent ;
  • Des énergies conventionnelles : groupe électrogène ou motopompe.

Attention que dans tous les cas, l’énergie produite peut servir également à d’autres applications telles la production d’hypochlorite de sodium par exemple ou l’installation d’unités frigorifiques.

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les performances

La station Hydropur permet de rendre de l’eau brute (normes A1, A2 et A3 au niveau bactériologique notamment) conforme aux normes bactériologiques de potabilité établies par l’OMS. Ce résultat a été validé par le CEBEDEAU et par la Compagnie Intercommunale Liégeoise des Eaux (CILE).


Ce qu’une station Hydropur peut faire :

  • potabiliser de l’eau brute polluée bactériologiquement ;
  • potabiliser de l’eau brute polluée chimiquement (selon la nature et le degré de la pollution, en incluant éventuellement un traitement complémentaire)
  • réduire la turbidité d’une eau brute (si l’eau est trop chargée, il est possible d’utiliser du sulfate d’alumine dans le bac d’alimentation de l’Hydropur voire d’ajouter un réservoir de pré traitement complémentaire)

Ce qu’une station Hydropur ne peut pas encore faire :

  • produire de l’eau potable à partir d’eau salée.

A noter que la station Hydropur peut s’adapter à tout type d’eau à traiter en ajoutant des éléments. Elle est également modulable d’un point de vue quantitatif pouvant approvisionner de 1000 personnes avec une station HS1 à 10 000 personnes avec une station HS10.

Formation et suivi

Un projet demande toujours un accompagnement si l’on veut qu’il réussisse. Si les installations et la mise en service des équipements peuvent se faire facilement en collaboration avec les bénéficiaires directs du projet (approche participative), il est nécessaire d’avoir un relais localement pour suivre et former plus intensément les responsables des communautés engagées. Il est également nécessaire de sensibiliser et d’informer les populations bénéficiaires sur l’hygiène en général et sur les risques liés aux maladies hydriques en particulier afin de garantir une pérennité maximale pour les différents projets. Il est également nécessaire de former et d’encadrer les responsables locaux des stations de traitement d’eau afin d’assurer une pérennité maximale au projet.

Contrôle de la qualite de l'eau

Il n’est pas possible pour les gestionnaires locaux des stations Hydropur d’effectuer des analyses micro-biologiques de l’eau. Ces analyses ne peuvent être réalisées que par des personnes qualifiées possédant le matériel ad-hoc. Dès lors, le seul moyen pour s’assurer de la qualité de l’eau pour la population consiste à effectuer une mesure de la concentration résiduelle en chlore libre. C’est en effet cet élément qui est actif lors de la désinfection de l’eau. A cet effet, nous fournissons des kits de dosage colorimétriques très simples d’utilisation. La concentration résiduelle permet par ailleurs de garantir un pouvoir de désinfection prolongé, après prélèvement de l’eau par la population bénéficiaire.

 

 

 

 

Pour le même prix:
1000 personnes ont accès à l'eau potable à vie ET deux personnes peuvent se déplacer pendant quelques années. 

L’eau, c’est la vie et ça n’a pas de prix !
Accéder à l’eau potable est un passeport pour le développement. Ainsi tout est relatif d’autant qu’il ne s’agit pas de vendre et d'acheter simplement un produit mais bien d'établir des projets de développement humain durable.

Altech s.a.f.s., rue du Parc Industriel, n°8 - 4300 Waremme (Belgique) - +32 (0).19.54.44.84 - info@altech-safs.be