Nous sommes le 15-12-2017
Document sans titre

Nouvelles

Nouvelles 2016

Burkina Faso : Le site de l’école publique de Lengo, un atout pour la communauté villageoise et un lieu de vie pour tous.

Porteurs de projet : Mariam Faso, Commune de Tenneville
A la demande de l’ASBL Bastognarde Maryam Faso et de la commune de Tenneville, Altech safs collabore en tant que consultant technique au projet « Le site de l’école publique de Lengo, un atout pour la communauté villageoise et un lieu de vie pour tous. » Ce projet vise au développement d’un jardin communautaire, utilisé pour cultiver des légumes en saison sèche qui peuvent participer à la soudure alimentaire et assurer un complément de revenu aux femmes qui l’utilise. Ce jardin est installé sur le site de l’école publique de Lengo, près de Tikaré, au nord de Ouagadougou, fondée par l’ASBL Maryam Faso. Altech safs coordonne l’installation d’un forage permettant d’alimenter le jardin et la communauté environnante.

République Démocratique du Congo : Installation d’un Hydropur à l’Athénée de la victoire.

Porteur de projet : Laïcité et Humanisme en Afrique Centrale. Altech safs a installé un Hydropur en RDC dans le cadre d’un vaste projet de rénovation de l’athénée de la victoire de Kinshasa. Cet Hydropur fourni maintenant de l’eau potable de qualité aux élèves de l’école.

République de Guinée : Equipements de forage par des équipements de chloration proportionnelle Chloropur, et mise à niveau des Hydropur de la région.

Porteur de projet : Charente Maritime Coopération

Altech safs a fourni trois Chloropur qui assurent la désinfection d’une eau de puits distribuée à la population de Boffa et de ses environs. Ces stations sont mises en place et suivie par l’ONG Française Charente Maritime Coopération, qui est basée à Boffa. Dans le cadre de ce projet, neuf stations Hydropur déjà présentes dans la région de Boffa ont été équipées de modules permettant la charge des GSM, ainsi que de modules de suivi.

Nouvelles 2015

20 unités de traitment d’eau Hydropur en République de Guinée.

Ce projet est maintenant terminé, avec succès et au plus grand bénéfice des habitants des villages concernés. Grâce au prêt d’état à état accordé par l’état Belge au gouvernement Guinéen, ce sont environ 26.000 personnes qui profitent d’une eau de boisson saine et pure. Nous continuons de collaborer avec les gouvernements Belges et Guinéens afin d’étendre ce projet à d’autres villages dans le besoin.

Projet au fil de l’eau en République Démocratique du Congo

Les cours ont commencé au centre de formation en électromécanique de Maluku (province de Kinshasa) monté par Altech sous l’impulsion de l’ASBL « Actions Alternatives ». Ce sont une dizaine d’élèves qui pourront ainsi apprendre sur du matériel adéquat les bases de la fabrication de pièces mécaniques. Ils seront rejoints par dix autres élèves dans les mois à venir. Enfin, une bibliothèque flottante rejoindra bientôt les villages enclavés le long du fleuve, mettant à la disposition des écoles de ces villages livres et matériel.

 

 

Latrines écologiques à Maluku

Les élèves des écoles Ngana (Maluku), de Menkao et de Balumu disposeront dès cette rentrée de toilettes saines et écologiques, construites par Actions Alternatives sur les plans fournis par Altech. Non seulement cela devrait améliorer la santé des gens fréquentant cette école, mais de plus les matières produites seront réutilisées en agriculture. Nous espérons de la sorte créer des émules, et voir l’utilisation de ces techniques adaptées d’assainissement se répandre dans la région.

 

 

 

 

Nouvelles 2012

20 unités de traitement d'eau Hydropur en République de Guinée

Le projet d’installation de 20 unités de traitement d’eau Hydropur en République de Guinée est bien entamé avec 7 containers de matériel actuellement stockés à Conakry.

Ce projet, financé par un prêt d’Etat du Royaume de Belgique en faveur de la République de Guinée, verra sa phase d’installation débuter en novembre prochain.

Nous prévoyons environ 3 mois de travail en collaboration avec la Direction Nationale de l’Hydraulique (DNH) et le Service National d’Aménagement des Points d’Eau (SNAPE). Cette phase se poursuivra avec les activités de formation des techniciens et des comités de gestion des points d’eau.

Les installations s’effectueront dans les différentes régions naturelles du pays, avec une majorité d’installations en Haute-Guinée.


Le Gouvernement Belge soutient le projet d'Altech au Nicaragua

Lors de la visite officielle du Ministre des Affaires Etrangères Nicaraguayens à Bruxelles le 25 avril 2012, le Vice-Premier Ministre et Ministre des Affaires Etrangères Didier Reynders a manifesté son intérêt en faveur de l'implémentation du projet de traitement d'eau d'Altech dans les zones rurales nicaraguayennes.

Le Ministre a également exprimé son désir d'organiser une mission sur place à l'occasion de la présidence Nicaraguayenne du SICA (Sistema de la Integracion Centroamericana) au cours du deuxième semestre de 2012. "Cette visite porterait les relations de la Belgique avec cette région à un niveau supérieur et pourrait, moyennant un intérêt réel des entreprises, comprendre, outre ses aspects politiques, une dimension économique. En particulier, les secteurs des énergies renouvelables, des infrastructures portuaires et des activités de dragage ont été cités, ainsi que le prêt de l'État pour le projet Altech (approvisionnement en eau de communes défavorisées)."

Voir la note de presse de la diplomatie belge: ici

Voir la note de presse de la diplomatie nicaraguayenne : ici


Nouvelles 2011

Prix de l'économie sociale -novembre 2011

Le Prix d’économie sociale anciennement prix Roger Vanthournout récompense des projets d’économie sociale développées en Régions Wallonne et Bruxelles Capitale.

Nous avons obtenu une mention.

Le jury a aimé les aspects d’innovation technologique, l’investissement dans la recherche et le développement, la dimension Nord-Sud et enfin la problématique majeure auquel ce projet apporte une solution : un accès simple et relativement peu coûteux à de l’eau potable, de manière autonome et décentralisée.


Côte d'Ivoire - août 2011

La première phase de l’installation des stations de traitement d’eau en Côte d’Ivoire a pu débuter lors d’une mission réalisée du 12 juin au 08 juillet 2011.

Sur le plan technique, cette mission a permis d’installer les 3 premières stations de traitement d’eau. Sur le plan socio-économique, les actions de sensibilisation des populations ainsi que les actions de formation des comités de gestion ont également pu démarrer grâce à la collaboration du Centre Régional pour l’Eau Potable et l’Assainissement (CREPA).

Les responsables locaux des équipements ont également été formés sur le terrain aux aspects pratiques liés à la gestion de la production d’eau potable et à l’utilisation quotidienne de la station, à la gestion de la production de désinfectant sur site par électrolyse ou encore à l’utilisation et à l’entretien particulier des éléments de pompage.

La poursuite de la phase d’installation est programmée pour octobre 2011.

 


Altech membre de SAW-B

Altech a intégré ce lundi 20 juin 2011 la plateforme Solidarité des Alternatives Wallonnes et Bruxelloises (SAW-B), Fédération pluraliste des entreprises de l’économie sociale.

Créée en 1981 pour rassembler et défendre les alternatives économiques, SAW-B se veut un lieu d'échange d'hommes et de femmes qui veulent une économie centrée sur le respect de l'humain et de l'environnement et non sur le profit.

Plus d’informations sur http://www.economiesociale.be


Côte d’Ivoire

Le projet d’installation d’unités de traitement d’eau Hydropur dans le Nord de la Côte d’Ivoire, suspendu par l’Union Européenne après les troubles sociopolitiques qui ont touché le pays suite aux élections présidentielles de 2010, a pu redémarrer en juin 2011.

Une première mission, qui sera tenue du 12 juin au 08 juillet 2011, permettra de faire le point sur le projet, sa planification, et de débuter la phase d’installation des équipements. 

La suite de la phase d’installation est programmée pour les mois de septembre et octobre 2011. 


Haïti

Dans le cadre de l’action d’urgence post-séisme / choléra que nous menons en Haïti depuis maintenant 1,5 ans, nous avons eu l’opportunité d’organiser le 06 juin 2011 l’inauguration de la station de traitement d’eau de Ségure (localité de Bacoussin, Petite Rivière) dans le département de l’Artibonite.

Cette station, financée par le Kiwanis Belgique-Luxembourg, alimente en eau potable les 800 élèves fréquentant l’école nationale de Ségure ainsi que les populations riveraines.

Nous avons également achevé l’installation de l’unité Chloropur de Gressier (‘ti Boucan), financée par Objectif Ô a.s.b.l., permettant de désinfecter l’eau de distribution de 17.000 personnes. La station Hydropur de Grand Moulin, dans le Département de l’Artibonite, a également été installée, et alimente aujourd’hui environ 4.000 personnes en eau potable. Cette station a été financée grâce à VOLENS et au consortium 1212. 


Haïti

Débuté en 2010, Altech a entrepris de mettre en place une ferme-école pour la culture de spiruline en Haïti.

La spiruline est une cyanobactérie aux propriétés nutritives exceptionnelles, à commencer par son exceptionnelle teneur en protéines à haute valeur qualitative (jusqu’à 70% du poids sec), sa richesse en provitamine A et B12, en fer et autres minéraux. La combinaison équilibrée et la synergie de ces facteurs l’ont faite pressentir comme un excellent complément alimentaire, capable notamment de palier aux principales carences attestées dans les cas de malnutrition.

Ce projet, mené en collaboration avec l’Aquapôle et Cubia a.s.b.l. sous financement de la Région Wallonne, a permis de construire des bassins de culture ainsi qu’un centre de formation au sein de la faculté d’Agronomie et de Médecine Vérérinaire de Port-au-Prince.

La phase technique conduite par Altech étant terminée, la phase de culture peut à présent commencer !



Côte d’Ivoire

Deux containers de 40’ contenant 6 unités de traitement d’eau Hydropur de type HS1 (1 m³/h) et une unité HS3 (3 m³/h) sont arrivés en Côte d’Ivoire en janvier 2011.

Ces unités de traitement d’eau seront installées dans la sous-préfecture de Kong, dans la partie Nord du pays, sous un financement de l’Union Européenne, mais également de l’ONG belge Objectif Ô et de la Loterie Nationale de Belgique. Notre partenaire local est leCREPA (Centre Régional pour l’Eau Potable et l’Assainissement à faible coût).


Haïti

Dans le cadre des actions de réhabilitation post-sinistre en Haïti, mais également dans le cadre de la lutte contre la prolifération du choléra, du matériel de traitement d’eau a été envoyé en janvier 2011. Il s’agit :

  1. d’une unité de traitement d’eau Hydropur HS1 financée par le Consortium Haïti-12/12 et l’ONG belge VOLENS
  2. d’une unité de traitement d’eau Hydropur HS1 financée par le Kiwanis Belgique-Luxembourg d’une unité de chloration et de production de chlore Chloropur financée par l’association « Solidarité Madeleine Ledoque »
  3. d’une unité de chloration et de production de chlore Chloropur financée par Objectif Ô a.s.b.l

Nous travaillerons également à l’exécution d’un projet de mise en place de culture de spiruline en partenariat avec la Faculté d’Agronomie et de Médecine Vétérinaire de Port-au-Prince, l’ONG haïtienne « Organisation Calebasse Haïti », Cubia a.s.b.l et l’Aquapôle. Ce projet est financé grâce à la Commission Mixte tripartite entre Haïti, la Communauté Française et la Région Wallonne de Belgique.

Le matériel devrait être disponible en mars 2011.

Nouvelles - 2010

Installation de stations «  Chloropur » dans 5 communautés nicaraguayennes.

Initié par « Nicaraguayan Resource Development Foundation » (NRDF), un projet de chloration d’eau de systèmes AEP nicaraguayens a été financé par la Loterie Nationale belge via Objectif Ô a.s.b.l.

L’objectif était de pallier aux problèmes rencontrés sur le terrain avec les dispositifs de chloration utilisés classiquement. Souvent rudimentaires, fonctionnant mal, de façon irrégulière, ne garantissant pas un dosage proportionnel au débit (goutte à goutte), nécessitant une pression minimal d’alimentation, et surtout, fonctionnant avec des pastilles d’hypochlorite de calcium disponibles de façon irrégulière sur le terrain, les chlorateurs existants ne permettaient pas de garantir la potabilité de l’eau distribuée et favorisaient le développement de maladies hydriques au sein des populations.

C’est ainsi qu’en août 2010, nous avons mis en place des systèmes communautaires autonomes d’alimentation en eau potable (unités Chloropur) dans 5 communautés nicaraguayennes parmi les plus nécessiteuses des départements de Chinandega (San Pedro del Norte, Israel et El Bonete), de Léon (San Jacinto) et Jinotega (La Concordia). Ces trois départements sont situés au Nord et au Nord-Ouest du pays.

Outre l’installation, nous avons assuré les formations techniques du personnel de maintenance et des comités de gestion. Le renforcement de ces comités à travers des formations socio-économiques, les activités de sensibilisation des populations, ainsi que les activités de suivi ont été pris en charge par notre partenaire local, NRDF, l’objectif final étant une appropriation du projet par les populations bénéficiaires.

L’ensemble des populations des villages bénéficiaires ainsi que les populations environnantes, soit environ 12.000 personnes, bénéficient aujourd’hui d’un accès à un point d’eau potable de façon durable.

Les équipements mis en place donnent entièrement satisfaction aux personnes bénéficiaires qui sont absolument ravies de l’exécution du projet. Les tests de résiduels en chlore dans l’eau distribuée sont conformes aux recommandations du Ministère de la Santé Nicaraguayen.

Actuellement, nous observons déjà des retombées dans de nombreuses autres localités nicaraguayennes limitrophes, via les Alcalde, et de nombreuses demandes de renseignements complémentaires pour des installations de ce type émanent de certains pays voisins (visite d’une délégation officielle hondurienne ayant pour objectif le développement de projets similaires dans leur pays…).

Illustration de l’évolution des chantiers d’installation des systèmes Chloropur…


La station de traitement d’eau du village de Mia (Burkina Faso) 
Par Sayouba Traoré

La station de traitement d’eau du village de Mia dans la commune de Arbolé au Burkina Faso. La commune de Arbolé se trouve dans la région du nord dans la province du Passoré, à 80 kilomètres au nord-ouest de Ouagadougou au Burkina Faso. Cette zone porte le surnom de « porte du sahel ». Déjà, en temps normal, la pluviométrie est de 600 à 650 millimètres par an. La désertification vient aggraver la situation.

A Arbolé, comme dans les autres communes du Passoré, l’eau c’est le problème numéro 1, avec toutes les contraintes et conséquences sur la vie quotidienne des 272.324 habitants vivant dans 184 villages répartis dans 9 départements. Il ne pleut pas beaucoup et cette eau tarit rapidement. Et quand les mares ne tarissent pas, l’eau qu’elles contiennent n’est pas propre à la consommation.

Depuis octobre 2007, le village de Mia bénéficie d’une station d’eau dite de type hydropur. Il a fallu plusieurs partenaires pour cette réalisation. La région wallonne de Belgique a apporté son soutien et le Centre Régional pour l’eau potable et l’assainissement a assuré la maîtrise d’ouvrage.

Invités :

  • Yaro Yéni, Ingénieur, prestataire au CREPA.
  • Sawadogo Maxime, technicien chargé de la maintenance de la station type hydropur.
  • Sawadogo Antoine, secrétaire général du Comité du point d’eau.
  • Sawadogo Zalissa, habitante du village de Mia.

Lien vers l'emission de radio (cliquez sur le casque pour écouter) ou fichier à télécharger


Inauguration des stations Hydropur d’Ingana, de Mambutuka et de Mai-Ndombe

Le 12 juin 2010, nous avons organisé l’inauguration des stations Hydropur installées dans le cadre du projet intégré d’alimentation en eau potable et de contribution au développement socio-économique de villages de pêcheurs de la commune de Maluku.

Ce projet, cofinancé par la Commission Européenne et les associations belges OBJECTIF Ô et SOS Layettes Solidarité et Développement, s’est révélé une grande réussite et permet à ce jour de desservir en eau potable plus de 6.000 personnes enclavées riveraines du fleuve Congo.

Parmi les invités, en plus des autorités locales de la Commune de Maluku et des représentants des différentes organisations promotrices et acteur du projet (APAM et FOLECO), citons entre autre :

  • Monsieur Vincent DOWD, Ministre Conseiller et chef des opérations au sein de la Délégation de la Communauté Européenne en République Démocratique du Congo ;
  • Monsieur Célestin MURENGEZI, Programme Manager et responsable des relations avec les ONGs au sein de la Délégation de la Communauté Européenne en République Démocratique du Congo ;
  • Monsieur Fabrice SPRIMONT, Conseiller à la Délégation Wallonie-Bruxelles à Kinshasa ;
  • Honorable Jean-Bertin ATANELE, député national congolais ;
  • Honorable Pascaline KUDURA, député nationale congolaise.

Cette inauguration s’est révélée une grande réussite et a permis de démontrer une fois encore la qualité du travail accompli malgré les nombreuses difficultés logistiques rencontrées au cours de ces 12 derniers mois.

Place aux photos !

     

Porte ouverte le 30 mai 2010

Altech a participé à la journée « zoning en fête » en ouvrant ses portes au public le dimanche 30 mai 2010.

Cette journée a été l’occasion de présenter aux visiteurs nos projets dans le Sud en matière d’accès à l’eau potable, à l’assainissement et aux énergies alternatives.

Cette journée était également l’occasion de présenter les résultats de la mission des 3 jeunes étudiants waremmiens partis en Haïti durant les vacances de printemps 2010 à travers, d’une part, une exposition photo au sein de notre entreprise, et d’autre part, une présentation orale. Cette présentation s’est déroulée en présence de l’Association de Développement Local, du Club d’Entreprises de Waremme et des autorités de la ville, dont Monsieur le Député-Bourgmestre Guy Coëme, et Monsieur l’Echevin à la Coopération, Hervé Rigot.


 


12 Janvier 2010 - Séisme majeur en Haïti

Le tremblement de terre de 2010 en Haïti est un tremblement de terre de magnitude de 7,0 à 7,33 survenu le 12 janvier 2010 à 16 heures 53 minutes, heure locale.

Son épicentre est situé approximativement à 25 km de Port-au-Prince, la capitale d’Haïti.

Une douzaine de secousses secondaires de magnitude s’étalant entre 5,0 et 5,9 ont été enregistrées dans les heures qui ont suivi.





Images de quartiers dévastés dans la capitale Port-au-Prince

En date du 9  février 2010, Marie-Laurence Jocelyn Lassegue, ministre des communications, confirme un bilan (provisoire) de 230 000 morts, 300 000 blessés et 1,2 million de sans-abris.

Haïti – Aide d’urgence

Vidéo réalisée par Bezoom TV (http://www.bezoom.tv)

Suite au séisme majeur qui a touché Haïti en ce début d’année 2010 et fait près de 200.000 victimes ainsi que plusieurs millions de sans abris, Altech est intervenu dans l’aide d’urgence. Présent dès le premier jour avec notre équipe locale et un collaborateur belge, nous avons installé des unités de production de désinfectant sur site alimentées par énergie solaire. Ces installations ont été réalisées grâce aux Organisations Non Gouvernementales Objectif Ô et Objectif Tiers Monde.

Altech sera également présent en Haïti dans le cadre de la reconstruction avec notamment 3 unités de traitement d’eau Hydropur qui seront installées en partenariat avec Intermon OXFAM.

Pour plus d’information sur les actions en cours, consultez le lien suivant de notre partenaire Objectif Ô : http://www.objectifo.org

La chaîne nationale RTBF est venue dans nos bureaux afin d'y consacrer un reportage qui est passé le 22 janvier 2010 au JT. Cela est dû notamment au fait que un de nos employés était présents au moment du tremblement de terre.

Ces derniers mois, Haïti, qui constituait déjà le pays le plus pauvre de l’hémisphère occidental avec 42 % de la population étant considéré comme vivant en dessous du seuil de pauvreté, a dû faire face coup sur coup à 4 catastrophes climatiques naturelles avec le passage des cyclones et tempêtes tropicales Fay, Gustav, Hanna et Ike; mais cela n'était rien en prévion du tremblement de terre qui la toucha le 12 Janvier 2010.

Jean-Denis Lejeune s’engage aux côtés d’Altech pour fournir de l’eau aux plus pauvres

Jean-Denis Lejeune a visité les projets Hydropur d’Altech en Haïti. Séduit par les projets et la philosophie de travail, il financera l’installation d’une 17ème station dans l’Artibonite et devrait poursuivre son action en facilitant la mise en place de nouvelles installations dans d’autres pays où nous sommes présents, comme par exemple la République Démocratique du Congo où les besoins en eau potable sont également très importants.

Lire l'article

 

 

Nouvelles 2009

Semaine de la Solidarité internationale

Du 23 au 28 Mars 2009


Parce qu'une personne sur six n'a pas accès à l'eau potable et qu'il est urgent d'agir!
La commune d'Ixelles et son service Coopération Internationale et Jumelages organise, pour la seconde année consécutive, une semaine d'éducation et de sensibilisation à la problématique de l'eau dans les rapports Nord-Sud.



L’objectif général de l’appel est d’amener les citoyens à mieux comprendre, analyser et critiquer leur environnement en étant davantage conscients des réalités vécues par les populations du Sud, et des interdépendances entre les populations du Nord et du Sud, et ce dans le but de promouvoir un engagement pour des relations Nord-Sud plus équilibrées.

 
Montage et Présentation d'une station de Potabilisation d'eau HYDROPUR au bord des Etangs d'Ixelles.

INFOS:

Service Coopération - Internationale et Jumelages - 02/515 69 39

olivia.szwarcburt@ixelles.be - www.ixelles.be


La Semaine de la Solidarité internationale avait prévu l’organisation de différentes activités interactives touchant tout public, tout en valorisant la diversité des thèmes et des formes d’expression de la solidarité internationale et en promouvant une solidarité basée sur le partage et la réciprocité, et non sur l’assistance et le paternalisme.

A l'iniative de Willy Decourty, Député-Bourgmestre;

de Pierre Lardot, Echevin de la Coopération Internationale et des Jumelages;

et des membres et Echevins de la Communes d'Ixelles.

 

Nouvelles - 2008

Le Gouvernement de la République du Sénégal a initié depuis 2001 et sur une base biennale, l’organisation du Salon International de l’Eau et l'Assainissement- SIEAU.

La quatrième édition de ce salon, organisée par la société sénégalaise Hydro-Techniques, a eu lieu du 20 au 24 mars 2008 à Dakar, au CICES (Centre International de Commerce Extérieur du Sénégal).


Cette grande rencontre économique de portée majeure, a permit de mettre en relation les opérateurs économiques, les industriels, les décideurs institutionnels et les politiques, les organisations internationales, les ONG ainsi que les différents intervenants du secteur hydraulique et de l’assainissement.

Elle a servit de cadre d’échange d’expériences, de coopérations, de contacts d’affaires et surtout de promotion des activités exercées dans ce secteur.

Cela offre aussi l’occasion de diagnostiquer les enjeux actuels et futurs pour trouver des solutions idoines qui ne mettent pas en péril leur écosystème, tout en répondant aux exigences de développement économique et social.

Nous avons présenté lors de ce salon nos activités et nos équipements, qui ont rencontré un vif intérêt de la part des professionnels et visiteurs.


Nous avons ainsi exposé notre station de potabilistion d’eau Hydropur, un module thermique d’une unité de dessalement ainsi qu’un chauffe-eau solaire.


Le 4ème Salon International de l’Eau et de l’assainissement fut l’occasion de diagnostiquer encore une fois les enjeux actuels et futurs, afin de proposer des solutions adaptées au contexte africain, en vue de répondre aux exigences de développement économique et social de ces pays.


La communauté internationale et les pays africains en particulier, se mobilisent fortement autour de ces questions qui sont au coeur de l’un des huit objectifs du millénaire pour le développement (OMD).

D'autre part, il s’agissait concrètement durant le SIEAU 2008 d’évaluer les réalisations face à la problématique de l’accès en eau potable et à l’assainissement et d’oeuvrer pour la réalisation des objectifs du millénaire en terme d’eau et d’assainissement.

Nous avons ainsi pris part activement à la coordination et à l’organisation de ce Salon International de l’Eau de Dakar dans divers domaines comme la participation active à la coordination de l’équipe d’organisation, la mise en place d’un concept "plateforme ONG", le développement d’actions de promotion, l'organisation et la gestion de bases de données notamment.

Nous avons enfin également élaboré un document de projet « Sensibilisation et soutien à la participation des acteurs des secteurs de l’hydraulique et de l’assainissement de la région d’Afrique de l’Ouest » avec le concours du Centre de Développement de l’Entreprise (CDE).

Nouvelles - 2007

Altech à obtenu le Grand prix des générations futures 2007

Ce Prix a pour objectif de distinguer une initiative mature qui a déjà bien intégré dans ses objectifs et sa gestion les principes d'un développement soutenable. Tous les secteurs d'activité sont concernés.

L'ambition de la Fondation en décernant ce prix est de familiariser le grand public avec un développement soutenable traduit au quotidien.

En 2007, le Prix concerne une initiative prise dans la partie francophone du pays. Il a été attribué le 19 juin 2007 en présence de S.A.R. le Prince Laurent.

Liens vers vidéo des Générations Futures

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Altech s.a.f.s., rue du Parc Industriel, n°8 - 4300 Waremme (Belgique) - +32 (0).19.54.44.84 - info@altech-safs.be